Ateliers Écritures : « Et crie le »

Avec Julien Champreux, chanteur du KKC Orchestra

Atelier « Et crie le », c’est quoi ?

L’atelier « Et crie le » favorise l’expression personnelle par le biais de l’écriture et de sa retranscription à l’oral. Ecrire pour soi et le dire devant tout le monde. Passer de l’individuel au collectif, parler et écouter, en un mot : partager.

Ecrire ce que l’on vit ou ce que l’on a vécu. Ce qui nous plait ou ce qui nous révolte. Ecrire pour jouer : avec les mots, avec la langue française, ou avec nos sentiments. Ecrire ce qui nous tient à cœur, ou le décharger le temps d’un instant. Pour ne pas oublier. Pour le plaisir d’inventer et de se réinventer.

Ecrire pour soi et le dire devant tout le monde, passer de l’individuel au collectif. Deux démarches différentes mais tellement complémentaires. Si écrire est un exutoire alors le dire est son défouloir. Une manière d’affirmer ses points de vue, ses envies devant les autres. Une manière de s’affirmer. Accepter de mettre ses mots à nu, c’est accepter que quelqu’un d’extérieur puisse donner un avis dessus. C’est un moment de doute, une prise de risque. Mais que risque-t-on vraiment si ce que l’on a écrit, puis dit, est sincère et que nous l’avons défendu avec conviction ?

Comment ?

Utilisant les principes du slam ou du rap accappella, les participants seront tour à tour conteurs et auditeurs. Acteurs d’un moment simple et ludique, ils créeront de toute pièce leur poésie en la faisant vivre sur papier, puis oralement. Cet atelier se veut un endroit de partage et de respect. Partage car tous les participants y créeront en même temps un texte pour le livrer aux autres. Respect parce qu’il est riche d’écouter et de recevoir la même attention en retour.

– Prise de contact avec les participants:
Présentation et explication du déroulement de l’atelier, choix d’un thème, apport de quelques notions qui peuvent s’avérer des outils : les rimes, la prose, les sonorités, les allitérations, le champ lexical…Réflexion sur ce que les participants veulent écrire ou exprimer. Veulent-ils raconter une histoire (réaliste ou imaginaire?) À quelle personne ? Sur quel ton ? Veulent-ils écrire seuls ou en groupe ?

– Jeux/exercices rythmiques:
Pour éviter une approche trop « scolaire » de l’écriture, décomplexer les participants, commencer à aborder la notion de « rythme corporel » de manière ludique des jeux sont proposés comme interlude.

– Et enfin lecture des textes par les participants.
Chacun pourra donner son avis sur sa production et celle des ses camarades. Cette ultime étape permet d’évaluer la lisibilité, l’expressivité, le rythme et son impact sur l’auditeur-spectateur. Elle donne aussi la possibilité de se positionner face aux autres et d’assumer ses points de vue qui, quoi qu’il advienne, sont ré-ajustables.

En savoir +

Vidéos

En images